Vos patients ont-ils
de la difficulté à dormir? PrLUNESTAMDpourrait aider

Les troubles du sommeil peuvent constituer la manifestation apparente d’un trouble physique et/ou psychiatrique; le traitement symptomatique de l’insomnie ne devrait donc être amorcé qu’après une évaluation rigoureuse du patient.

L’emploi de PrLUNESTAMD (eszopiclone) est indiqué pour le traitement de courte durée et le soulagement symptomatique de l’insomnie caractérisée par des difficultés à trouver le sommeil, des réveils nocturnes ou des réveils précoces.

On ne doit pas administrer LUNESTA pendant plus de 7 à 10 jours consécutifs. L’emploi de ce médicament pendant plus de 2 ou 3 semaines successives nécessite une réévaluation complète du patient. Il convient de prescrire LUNESTA pour de courtes durées de traitement (entre 7 et 10 jours) et ne pas fournir une quantité de médicament pour plus de 1 mois de traitement.

Cliquez ici pour plus de renseignements sur l'innocuité et pour le lien vers la monographie du produit pour en savoir plus sur les sujets suivants :

  • les contre-indications chez les patients qui présentent une hypersensibilité à ce médicament ou à la zopiclone, une myasthénie grave, une perturbation importante de la fonction respiratoire, chez les patients âgés qui reçoivent en concomitance des inhibiteurs puissants du CYP3A4 ou qui présentent une insuffisance hépatique grave et chez les patients qui ont présenté des comportements somnambuliques complexes après avoir pris LUNESTA ou un autre hypnotique;
  • les mises en garde et précautions les plus importantes concernant les comportements somnambuliques complexes, les risques liés à une utilisation concomitante d'opioïdes et de benzodiazépines ou d'autres dépresseurs du SNC, l’échec thérapeutique après 7-10 jours de traitement, les effets dépresseurs sur le SNC et la perturbation du lendemain, et les conseils aux patients concernant la perturbation du lendemain;
  • les autres mises en garde et précautions pertinentes concernant le risque de mésusage, d’abus et de dépendance chez les patients qui ont des antécédents de dépendance ou d’abus de médicaments ou d’alcool, la possibilité d’apparition d’une dépendance physique et psychologique, la possibilité d’apparition d’une tolérance, la possibilité d’apparition d'une insomnie de rebond, les réactions anaphylactiques et anaphylactoïdes graves, l’amnésie antérograde, le déficit psychomoteur, l’altération de la fonction cognitive, l’anxiété/l'agitation pendant le jour, les troubles de la pensée et les modifications du comportement, la dépression primaire, les patients dont la fonction respiratoire est compromise, les femmes enceintes ou qui allaitent, les patients âgés de moins de 18 ans et l'utilisation concomitante d’alcool et d’autres dépresseurs du SNC;
  • les indications, l’usage clinique, les réactions indésirables, les interactions médicamenteuses et les directives posologiques.

La monographie du produit est également disponible à l'adresse www.healthcanada.gc.ca, www.sunovion.ca/francais/monographs/lunesta.pdf ou en composant le 1-866-260-6291.

LUNESTA (eszopiclone)
est un
stéréo-isomère S1*

LUNESTA a été pris par plus de 5,6 millions de patients aux États-Unis2*

LUNESTA (eszopiclone)
is an
S-stereoisomer1*

Mécanisme d'action

LUNESTA (eszopiclone) est un agent hypnotique non
benzodiazépinique qui agit sur les récepteurs GABA-A

Les effets de l'eszopiclone sont dus à la modulation des complexes macromoléculaires des récepteurs de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA)-A, renfermant les sous-unités alpha-1, alpha-2, alpha-3 et alpha-5.

Cela accroît la conductance du chlorure, ce qui entraîne une hyperpolarisation neuronale, inhibant ainsi la transmission neuronale et causant le sommeil1.

La portée clinique n’a pas été établie.

Essais cliniques

Les profils d'innocuité et d'efficacité de LUNESTA chez les adultes de moins de 65 ans ont été évalués dans deux essais cliniques clés1,3,4

Calendar

semaines

Dans une étude de 6 semaines à répartition aléatoire, à double insu, contrôlée par placebo et à groupes parallèles menée auprès d'adultes âgés de moins de 65 ans (N = 308) :

LUNESTA a aidé les patients à s'endormir plus rapidement que le placebo selon la mesure objective de la latence avant le sommeil (LAS) persistant

Critère d'évaluation principal : LUNESTA à 2 mg (n = 104) et à 3 mg (n = 105) a significativement réduit la LAS persistant par rapport au placebo (n = 99) après 4 semaines de traitement (12,9 minutes et 11,5 minutes par rapport à 20,5 minutes; p < 0,01)1,3

LUNESTA a amélioré les mesures du maintien du sommeil par rapport au placebo selon la mesure objective de la durée d'éveil après l'endormissement (DÉAE).

Critère d'évaluation secondaire : LUNESTA à 3 mg (n = 105) a significativement réduit la DÉAE par rapport au placebo (n = 99) (33,8 minutes par rapport à 44,1 minutes; p < 0,01) 1,3

La réduction du DÉAE n’a pas été statistiquement significative par rapport au placebo avec l’ESZ à 2 mg.

Calendar

mois

Dans le cadre d'une étude de 6 mois à répartition aléatoire, à double insu et contrôlée par placebo, menée auprès d'adultes âgés de moins de 65 ans (N = 828) :

LUNESTA a aidé les patients à s'endormir plus rapidement que le placebo selon la mesure subjective de la latence avant le sommeil signalée par les patients

Critère d'évaluation principal : LUNESTA à 3 mg (n = 548) s'est avéré supérieur au placebo (n = 280) pour diminuer la latence avant le sommeil (LS) signalée par les patients (moyenne des mois 4 à 6) (27,3 minutes p/r à 45,0 minutes, p < 0,0001)1,4

LUNESTA a réduit la durée d'éveil après l'endormissement (DÉAE) par rapport au placebo

Critère d'évaluation secondaire : LUNESTA à 3 mg (n = 548) s'est avéré supérieur au placebo (n = 280) pour réduire la durée d'éveil après l'endormissement (DÉAE) signalée par les patients (moyenne des mois 4 à 6) (14,7 minutes p/r à 26,1 minutes, p < 0,0001)1,4

LUNESTA a augmenté la durée totale du sommeil par rapport au placebo

Critère d'évaluation secondaire : LUNESTA à 3 mg (n = 548) s'est avéré supérieur au placebo (n = 280) pour augmenter la durée totale du sommeil (DTS) signalée par les patients (moyenne des mois 4 à 6) (396,5 minutes p/r à 345,0 minutes, p < 0,0001) 1,4‡

‡ Les valeurs de LS > 540 minutes, de DÉAE > 540 minutes et de DTS > 840 minutes ont été exclues de l'analyse.

Clipboard

Profil
d'innocuité

LUNESTA a généralement été bien toléré chez les adultes

Dans le cadre de deux essais cliniques contrôlés par placebo et à groupes parallèles menés chez des personnes âgées, une étude à groupes parallèles de 6 semaines menée chez des adultes, et une étude à long terme de 6 mois menée chez des patients adultes présentant de l’insomnie, les effets indésirables les plus fréquemment observés ont été la dysgueusie (goût désagréable dans la bouche), les étourdissements, la somnolence et la sécheresse buccale.

Observations sur la tolérance dans les essais cliniques sur LUNESTA

  • Dans les études cliniques sur LUNESTA, aucune tolérance à l’un des paramètres médians des mesures du sommeil n’a été observée pendant les périodes de traitement allant jusqu’à 12 mois1
  • L’apparition d’une tolérance chez certains patients ne peut être exclue

Posologie et administration

LUNESTA : Une fois par jour, au coucher1

Gamme de Doses

Dose initiale recommandée : 1 mg

Clipboard

1 mg

Clipboard

2 mg

Clipboard

3 mg
(Dose maximale)

Il ne s’agit pas de la taille réelle des comprimés.

Adultes

  • La dose peut être augmentée à 2 mg ou 3 mg si cela est cliniquement indiqué.
  • Il faut utiliser la dose efficace de LUNESTA la plus faible possible chez chaque patient.
  • La dose totale ne devrait pas dépasser 3 mg.

Considérations posologiques :

  • La durée du traitement doit être la plus courte possible pour chaque patient.
  • Chez certains patients, les concentrations sanguines plus élevées de LUNESTA suivant l’utilisation de la dose de 2 mg ou de 3 mg augmentent le risque de difficultés à conduire et à exécuter d’autres activités nécessitant une vigilance le lendemain.

Veuillez consulter la monographie du produit pour obtenir des renseignements complets sur la posologie et l’administration.